Récit d’Australie #18 La fin de notre voyage

Dans cet article, je vais te résumer les derniers jours de notre voyage, car le retour est proche! Nous avons repris la route depuis le parc national de Cape le grand, en direction d’Espérance, et nous avons pu enfin observer des émeus! Il s’agit du deuxième oiseau le plus grand au monde après les autruches.

À Esperance, nous avons fait le tour des plages, toutes plus bleues les unes que les autres. Cette ville au nom bien français vient d’un navire d’explorateurs ayant accosté ici dans les années 1700. Nous avons ouverts grands nos yeux à la recherche de baleines au large, même si leur migration sur ces côtes devait s’être terminée depuis peu… Nous nous sommes arrêtés au « Pink Lake », qui n’était pas rose du tout, plutôt blanc. Comme le lac Hillier, beaucoup plus connu, le pink Lake devient rose lorsque les températures sont élevés. En effet, l’évaporation de l’eau occasionne une augmentation de la concentration en sel à tel point que toutes les algues meurt… Toutes? Non! Une irrésistible algue qui se nourrit de bêta carotènes, est la seule à survivre, et c’est elle qui donne sa couleur au lac! Intéressant non?

Nous avons ensuite passé la nuit était Bremer bay, puis nous avons continué notre route jusqu’à Albany. Là bas, nous avons visité le petit parc national de Torndirrup, ses falaises et son pont naturel. Nous avons été amusé par les poteaux électriques biscornus au bord de la route.

Nous avons passé la nuit suivante dans le parc national de West Cape Howe, sur la plage de Shelly beach, et ça ça n’a pas de prix! Au sens propre comme au sens figuré, car le Rangers sensé passer pour le paiement du camping n’est jamais venu!

Sur la route, nous avons profité pour prendre quelques photos de boîtes aux lettres, parce que ce délire existe visiblement dans toute l’Australie!

Nous avons ensuite été à « Green pool », une piscine naturelle dans laquelle des nageurs faisaient des longueurs! Monsieur s’est amusé à observer les crabes, pendant que je trempais mes pieds dans l’eau. Puis, nous avons rejoint Elephant Rocks, des rochers géants qui se trouvent au bord de l’eau.

Nous avons ensuite découvert la côte ouest de l’Australie, à commencer par Augusta, c’est ici que l’océan austral rejoint l’océan indien. Sur une petite plage, de drôles de plats viennent manger dans la mains de certains touristes qui les nourrissent: des raies! L’occasion pour nous de les approcher, de les observer et même de les caresser; avec prudence bien sur, car leur dard pourrait nous blesser! En observant le large avec le drone, nous avons pu observer qu’un requin rodait très près de nous!

Dans cette région, nous avons traversé des forêts incroyables et croisé de nombreux moutons et kangourous. Margaret river est connu pour ses vignobles et sa gastronomie, nous avons d’ailleurs visité des fabriques de chocolats et d’huile d’olive! L’Australie produit son propre cacao! Bien sur, nous avons aussi dégusté le vin autour d’un repas délicieux!

Sur cette côte, la période de migration des baleines s’étend de novembre à décembre! Nous avons tenté de les voir en prenant un bateau équipé d’un sonar. Une baleine bleue a rodé en dessous du bateau pendant quelques minutes sans jamais se montrer, dommage car cette espèce est très rares! Nous sommes rentrés au port, en n’ayant vu qu’un poisson volant!

Nous avons fait une halte à Busselton, où une longue jetée de bois décore à merveilles les côtes de la ville.

Nous avons ensuite filé jusqu’à Bunbury où les dauphins ont pour habitude de s’approcher des côtes pour interagir avec l’Homme. Un centre géré par des volontaires a été fondé pour éviter tout débordement et conserver ce lien hors du commun avec l’animal. Les volontaires nous guidé jusqu’à la plage et ont répondu à nos questions. Un dauphin a tourné devant nous pendant un petit quart d’heure, s’approchant parfois très près. Les volontaires nous ont expliqué que les dauphins avaient pour habitude depuis des années, de venir dans cette baie riche en poisson et pauvre en prédateurs. Les dauphins aiment interagir avec nous, selon eux, et le font ici, parce qu’ils savent qu’ils sont en sécurité. Nous avons apprécié le moment, mais nous découvert ensuite une sorte de « zoo » pour poissons à l’intérieur des locaux, où l’on pouvaient observer pieuvres, écrevisses et autres tortues, bien à l’étroit dans leur petit aquarium, entourés de coraux ayant probablement mis des centaines d’années à grandir…

Notre voyage s’est terminé avec une halte au Wake Park de Perth (hors de prix, soi dit en passant), et une promenade dans les boutiques de la ville… À l’heure où cet article sera publié, nous serons dans l’avion, déjà bien nostalgiques de ce merveilleux voyage.

2 thoughts on “Récit d’Australie #18 La fin de notre voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s