Récit d’Australie #6 Agnes water et 1770

Sur la route, un voyant moteur s’allume et nous inquiète. La compagnie de location nous conseille de continuer la route, et dit que ce n’est pas grave… alors on continue. Bienvenue en Australie! Nous remarquons de drôle de boîte aux lettres aux environs d’Agnes water: sur environ cinquante kilomètres, il semble que les habitants se soient lancer un défi. Les boites aux lettres sont fabriqués avec des objets improbables: tondeuse à gazon, machine à laver, bidons, micro-ondes, etc.

L’étape suivante est la ville de 1770 (oui oui, son nom est un nombre!), en forme de pointe, elle propose une vue magnifique en son extrémité: le lookout. Nous allons prendre un bol d’air à cet endroit ou le vent est très violent. Nous observons une magnifique araignée et des espèces de criquets chantant à tue-tête.

Le midi, nous mangeons un « Fish & ship », plat que l’on trouve souvent au Queensland, souvent fait avec la pêche local.

Et puis, nous rejoignons Agnès water, où un camping un peu particulier nous attend. Il s’agit d’un sanctuaire pour kangourous qui s’occupe des orphelins et des bêtes malades. Nous sommes à chaque fois surpris de la facilité avec laquelle on peut prendre une place dans un camping. Souvent, il n’y a pas de place attitrée, on s’installe où on veut. Là en l’occurrence, le propriétaire a aménagé une petite cuisine, deux salles de bain, et fait payer les campeurs qui veulent s’installer sur son terrain et utiliser les installations à disposition.

Les alentours sont remplies de kangourous (en libertés) qui semblent apprécié l’endroit et la présence de l’homme. Le propriétaire nous propose de les nourrir et de nous donner quelques explications au cours d’une visite payante à laquelle de nombreux touristes assistent. À la fin, il ne reste que nous et cinq autres campeurs. Il y a aussi plusieurs paon qui courtisent leur bien aimée. Notre van est garé en haut d’une colline avec une magnifique vue sur l’océan. Les kangourous s’approchent du van, nous suivent dans les moindre déplacements, ils sont curieux. La soirée en leur compagnie est surréaliste.

6 thoughts on “Récit d’Australie #6 Agnes water et 1770

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s