To be or not to be Vegan, la question!

Lis cette article avec une grande ouverture d’esprit, ceci est mon point de vue et ne reflète surement pas ta propre réalité…

C’est la mode, on en entend beaucoup parlé, et il parait que c’est bon pour la planète: le régime vegan. En visionnant le documentaire Cowspiracy, j’ai compris qu’il fallait lutter contre l’élevage intensif et je me suis interrogée sur les solutions qui existent. Peut-on être omnivore responsable? Est ce que le veganisme est la seule solution?

cowspiracy

Les différents régimes alimentaires en question

veganisme vegetarisme omnivore vegan

Avant de commencer la réflexion, voici un petit schéma explicatif. Et là, tu te dis: et le veganisme alors? Eh bien, il a le même régime alimentaire que le végétalien! Oui, oui. Mais la démarche du vegan va au delà de l’alimentation. Il exclue également les matériaux d’origine animale (cuir, laine, fourrure), les produits testés sur les animaux (cosmétiques, produits ménagers) et les loisirs engendrant de la souffrance animale (corrida, chasse, pêche ou zoo). Maintenant que tu as tout bien compris, on peut commencer le débat!

Ah oui, encore une petite chose: les protéines, qu’elles soient animales ou végétales, sont indispensables à une alimentation saine et équilibrée.

L’élevage intensif, comment en est on arrivé là?

élevage intensif

On a tous déjà vu des images horribles, d’animaux d’élevage, écrasés dans des cages, maltraités, qui se retrouvent dans nos assiettes. On se rappelle tous de l’affaire Findus, qui cachait du cheval dans ses lasagnes en le faisant passer pour du boeuf. Mais comment on en est arrivé là? Je suis allée me promener dans un grand supermarché il y a quelques jours, et la réponse était sous mes yeux: des étals de viande fraîche en quantité astronomique, a des prix cassés! Les supermarchés, les lobbys de la viande, les agriculteurs répondent à NOTRE demande. C’est de NOTRE faute si on en est arrivé là! On a besoin d’ingrédients spécifiques pour nos recettes, d’un grand choix disponible immédiatement et le moins cher possible! On consomme la viande comme tout le reste, et ça pose problème aujourd’hui!

Il y a cinquante ans, la viande restait une denrée occasionnelle, et aujourd’hui on a pris l’habitude d’en manger à tout les repas ou presque. Je parle de la viande, mais c’est le même problème pour le poissons et les fruits de mer. On consomme plus, donc il faut produire plus, à quelle prix?

  • Maltraitance animale
  • Désastre écologique

Ces deux raisons principales poussent beaucoup d’entre nous à boycotter les produits d’origine animale et devenir vegan. Bouleverser totalement ses habitudes alimentaires et non alimentaires pour deux causes si nobles, c’est admirable!

L’élevage éthique, ça existe?

 

élevage extensif

La production de viande est accusée de pourrir la planète, mais certains élevages permettent de diminuer leur impact écologique simplement en modifiant l’alimentation de l’animal. Pour produire plus rapidement de la viande, on a changé l’alimentation des animaux, et on leur a donné des protéines végétales et des céréales à la place de l’herbe. La culture de ces protéines végétales et céréales à destination de l’alimentation animale engendre:

  • une surconsommation d’eau
  • une déforestation
  • une augmentation des gaz à effet de serre (l’animal digère mal)
  • une pollution des eaux (engrais nécessaire aux cultures)

Mais si on donne aux animaux de l’herbe, du foin et du maïs produit localement, on peut réduire leur impact écologique:

 

elevage intensif et extensif

Par exemple, pour produire le gruyère suisse AOP bien connu, les vaches ne sont nourries que de fourrage naturel et d’herbe. Donc ça existe vraiment, et ça fonctionne!

Et les protéines végétales alors?

soja graines

Si tu te lance dans le régime vegan, il faut bien te renseigner pour équilibrer ton alimentation et éviter toute carence. En faisant quelques recherches et en interviewant Jule, j’ai découvert des aliments capables de remplacer les nutriments présents dans les protéines animales. Il font principalement parti de la famille des légumineuses, et beaucoup sont des dérivés du soja: tempeh, protéines végétales texturées, tofu, boisson au soja, etc.

Il faut savoir que les aliments végétaux sources de protéines ont également un impact écologique, même s’il est moindre par rapport à l’élevage intensif:

  • Le soja nécessite beaucoup d’eau pour sa culture.
  • La production française de soja ne représente que 0.5% de la production mondiale et couvre seulement 4% de la demande nationale.
  • Le pois chiche est majoritairement importé d’Australie et d’Inde
  • Les producteurs de quinoa se sont multipliés avec l’effet de mode, et sont maintenant trop nombreux par rapport à la demande
  • Les noix de cajou sont principalement produites en Afrique, Inde et Vietnam
  • Le sésame est principalement importé de Chine
importance du label
On m’a dit que le soja français est en plein développement, et qu’on en trouve facilement dans les magasins bio. J’ai donc mené ma petite enquête et j’ai trouvé ceci. Si on ne fait pas attention, on pense acheter du soja 100% made in france, mais le label indique que la provenance est mondiale. Comme quoi, il ne faut pas se laisser impressionné par le packaging. Je te rassure, j’ai aussi trouvé du soja 100% français

 

Dois-je vraiment choisir un camp?

go vegan

En me renseignant sur la question, j’ai remarqué que le véganisme est à la mode. J’ai envie de te provoquer en te faisant remarquer que c’était la mode du régime Dukan il y a quelques années, qui prônait une alimentation quasi exclusive de protéines animales pour maigrir! Je suis ravie que la green attitude et le veganisme soit à la mode, c’est meilleur pour la planète que le régime Dukan. Mais, parce que c’est à la mode, ça me fait peur…

  • Nos petits producteurs locaux, qui vivent souvent de plusieurs activités, dont la production de produits laitiers et de viande, vont-ils survivre?
  • La production de soja va t’elle exploser, comme celle du quinoa, puis mettre des producteurs sur la paille ensuite?
  • Que ferait-on de nos prairies si l’élevage cessait? Laisseraient-elles place au goudron ou à des forêts, si elles ne sont pas entretenues?

 

Et si,

  • je diminuais ma consommation de viande et de poisson
  • j’encourageais les éleveurs locaux éthiques en achetant en vente directe
  • j’arrêtais la viande et le poisson de supermarché et de fast food
  • j’acceptais de manger tous les morceaux de viande au lieu de les trier
  • j’osais demander au producteur les conditions d’élevage de ses animaux
  • je n’utilisais que des produits cosmétiques et ménagers « cruetly free »

Est ce que ça suffirait? Une chose est sure, ce serait vraiment une décision réfléchie…

 

 

3 commentaires sur « To be or not to be Vegan, la question! »

  1. Un article bien réfléchit et qui ne sort pas de nulle part. J’aime beaucoup la succession de réflexions que tu as eu. Et je découvre que les pois chiches, les noix de cajou, le soja (si on exclut les 0.5%) viennent de bien loin… Et les producteurs de quinoa maintenant trop nombreux. C’est dingue tout ce que l’on peut faire pour nous combler nous, consommateurs. J’ai les même questionnements que toi bien que je ne sois pas une grosse mangeuse de viande. J’avoue que ça m’embête de faire venir des pois chiche d’aussi loin maintenant.. finalement c’est pas simple de combiner un mode de vie vers le zéro déchet (et donc réduction de l’emprunte carbone) et l’arrêt ou la diminution de la consommation de viande. Belle fin de weekend 🙂

  2. Je te suis entièrement dans ta réflexion! Je suis arrivée un peu au meme point. Une des choses qui me gène le plus avec le végétalisme c’est l’interdiction du miel. Je pense vraiment qu’encourager de mon mieux les apiculteurs locaux est super important. Et puis je n’aime pas trop rentrer dans des cases 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s